Réaliser une spirale aux plantes aromatiques

bourdon-lavande

Sébastien nous propose cet aménagement qui ravira petits et grands et favorisera la biodiversité de votre jardin.

par Sébastien Renson, écopédagogue au Centre Marie-Victorin (CNB)

En ces temps de confinement, pourquoi ne pas profiter du bon temps pour aménager un peu son jardin ou son potager ? Le printemps est là… plus aucun doute là-dessus ! Nombreux sont les naturalistes en herbe et les jardiniers du dimanche en mal d’activités originales pour égayer un peu ces journées à la maison, avec les enfants, plus ou moins grands. 

Avec peu de matériaux, vous pouvez créer un endroit qui vous permettra d’avoir sous la main de nombreuses plantes aromatiques, mais qui va aussi attirer de nombreux insectes butineurs, grâce aux floraisons abondantes du thym, de l’origan, de la menthe, de la mélisse…

Pourquoi une spirale ?

Le principe est de recréer sur un espace réduit plusieurs types de milieux, propices aux différentes plantes qui vont être installées. Dans cette configuration, la spirale s’enroule du bas humide vers le sommet de plus en plus sec.  L’orientation permettra de favoriser des plantes d’ombre du côté nord ou des plantes plus gourmandes en lumière dans la partie exposée au Sud. On travaille donc en trois dimensions, contrairement au potager classique qui n’offre que deux dimensions.

Comment disposer ses plantes aromatiques ?

La partie haute, mieux drainée, accueillera des espèces plus xérophiles (adaptées aux conditions de substrat sec) comme le romarin, la sauge, le thym… Idéalement le substrat de remplissage doit être drainant et, de préférence, calcaire. Plus on descend dans la spirale, plus on installera des plantes gourmandes en eau et en nutriments (menthe, mélisse…). Certains ajoutent une petite mare au bas de la spirale pour des plantes typiquement hydrophiles (cresson).

Quelle taille pour une spirale aux plantes aromatiques ?

Pour pouvoir disposer d’une grande variété de plantes, il faut compter entre 1,5m et 2 mètres de diamètre, pour une hauteur de 50 à 60 cm au point le plus haut. Pensez à l’installer près de votre cuisine pour y avoir accès facilement.

De quoi ai-je besoin ?

  • Des blocs de pierre ou des briques de récupération
  • Environ un mètre cube de terre de jardin
  • Environ 10 litres de sable (pour le dessus de la spirale, à mélanger avec de la terre de jardin)
  • Outils divers : bêche, pelle, truelle et ciment (si vous décidez de maçonner votre spirale), transplantoir
  • Un mètre
  • De la corde et deux petits piquets

Comment tracer la spirale ?

Définir le centre de la spirale en plantant un piquet qui servira de repère pour la suite (A).  Attacher la corde à ce piquet central et mesurer 1 mètre, puis attacher le deuxième piquet pour former un cercle de 1 mètre de rayon. Pour la suite de la construction, il faut faire deux autres repères alignés : le premier au quart du rayon (à 25 cm du centre – B) et le second à la moitié du rayon (à 50 cm du centre – C). 

En ayant retiré le piquet central attaché à la corde, le mettre au point B et faire un demi cercle de 25cm de diamètre en reliant A et C (étape 1).  Ensuite, remettre le piquet avec la corde au point A et tracer un demi cercle de C à E (étape 2). Faire de même en mettant le piquet axial au point B et tracer le demi cercle de E à D (étape 3). Pour finir, tracer un cercle complet autour de A (étape 4).

Construction de la spirale

Idéalement, les matériaux les plus durables sont des blocs de pierre, ou de vieilles briques. On peut aussi construire la spirale avec des planches de bois, mais la durée de vie en sera fortement réduite. L’exemple illustré ici a été construit avec des blocs de grès issus d’une maison en ruine. Disposez les blocs pour visualiser les contours de la spirale. Vous pouvez utiliser un grillage métallique comme armature pour que les parois restent stables. Dans le cas présent, un peu de ciment a été disposé pour assurer une bonne cohésion des blocs aux contours irréguliers. Des trous ou des fissures seront mis à profit pour une foule d’insectes et d’araignées, donc inutile de faire un muret complètement étanche, vous ne construisez pas une piscine ! Des briques trouées ou de vieilles tuiles peuvent être incorporées dans le mur de votre spirale, les abeilles solitaires vous remercieront. ! Après un jour de séchage, le substrat peut être amené. Inutile de remplir absolument tout par de la terre, vous pouvez disposer des gros blocs pour remplir un maximum le volume, surtout au centre de la spirale qui atteint dans ce cas-ci soixante centimètres de hauteur. N’hésitez pas à mettre quelques grandes pierres en travers pour retenir les terres, à la manière d’un escalier.

Une fois le substrat mis en place, attendre au moins quelques jours avant d’installer vos plantes aromatiques, pour qu’il se tasse et en remettre si le niveau est trop descendu.

Le temps des plantations

Voilà, ça y est ! Votre spirale est prête à accueillir vos plantes. Vous trouverez une foule d’idées de plantes à mettre sur de nombreux sites internet, mais on peut résumer les principales ici, en partant du haut (sec) vers le bas (humide) :

Romarin, sauge, thym, lavande, estragon, sarriette, ciboulette, origan, bourrache, aneth, basilic, mélisse, menthe…

D’autres plantes mellifères indigènes peuvent accompagner vos aromatiques telles que géranium sanguin, orpins…

N’hésitez pas à nous faire parvenir des photos de vos réalisations !

Au travail !