CNB Retour


Madame, Monsieur

Nous vivons tous à proximité de la centrale nucléaire de Chooz et nous savons que le parc nucléaire, qu'il soit belge ou français, est vieillissant. D'ailleurs, l'autorié de sûreté française vient de déclarer que de nombreux problèmes de fragilisation des matériaux apparaissent sur la plupart des tuyauteries des centrales françaises.

La question de la contamination radioactive des sols, de l'eau et de l'air, qui est dejà présente suite aux rejets des centrales en fonctionnement normal, est extrêmement préoccupante pour la santé de l'environnement et partant pour la santé humaine. A fortiori le serait-elle si un accident nucléaire survenait. ..Et si cet accident arrivait à Chooz... ? Il est évident qu'il est impossible de vivre dans un environnement qui serait ainsi contaminé.

Et ceci est d'autant plus préoccupant que les modèles actuels de risque, qui sont à la base des règlementations, sous-estiment les problèmes liés à la contamination, pour la santé humaine (que ce soit en terme de cancers, d'effets génétiques, de malformations congénitales...).

L 'Asbl Grappe (groupe de réflexion et d'action pour une politique écologique) a pensé important d'organiser à ce propos un séminaire de formation et de mise à jour à l'intention des personnes qui à un titre ou l' autre ont une responsabilité vis à vis de la qualité de vie et de la santé des citoyens. (responsables politiques, médecins ou professionnels de santé, associations préoccupées d' environnement ou de santé publique...etc...)

C'est à ce titre que nous vous invitons à participer ce 29 novembre 2017 au séminaire sur les effets des faibles doses dus à la contamination radioactive, de 16h à 19h au Centre culturel Action-Sud de Nismes, 10 rue Vieille Eglise (5670 Viroinval).

Vous pourrez y entendre deux exposés ;

⁃ Paul Lannoye, docteur en sciences physiques fera le point sur les dernières informations concernant les problèmes de contamination et les modèles de risque.
⁃ Le professeur Luc Michel du CHU de Mont Godinne rendra compte de 30 ans de données et de recherches sur l'incidence des retombées de l'accident de Tchernobyl sur les problèmes de thyroïde rencontrés chez les enfants qu'il a soignés

La discussion sera ensuite ouverte à tous.

Il nous parait important qu'une information sur ce sujet, trop méconnu, soit donnée à tous ceux qui ont une responsabilité citoyenne.
Nous ne doutons pas de votre intérêt pour ces questions et nous espérons vous rencontrer ce 29 novembre pour des échanges constructifs.
Nous vous demandons de bien vouloir vous inscrire par téléphone au secrétariat de Grappe 081 23 09 69 ou par mail à l'adresse suivante : paul.lannoye@skynet.be et de verser la participation aux frais de 10,00 euros sur le compte BE 67 0682 4086 6787.
.
Dans l'espoir de vous rencontrer, recevez nos salutations les meilleures.

Pour le Grappe, Martine Dardenne, administratrice

]